La location meublée non professionnel, qu'est-ce que c'est ?

Partager sur :
La location meublée non professionnel, qu'est-ce que c'est ?

La LMNP, qu'est-ce que c'est ?

Un logement meublé peut être loué à usage de résidence principale du locataire ou de manière saisonnière à une clientèle de passage. Dès que vous louez des logements meublés, vous avez la possibilité de relever du statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) sous certaines conditions.

Les différentes conditions pour pouvoir bénéficier du statut de loueur en meublé non professionnel, vos recettes locatives doivent  :

  • être inférieures à 23 000 € par an,
  • ne pas excéder les revenus globaux du foyer fiscal soumis à l’impôt sur le revenu dans les catégories :
  • traitements et salaires, bénéfices industriels et commerciaux,
  • bénéfices agricoles,
  • bénéfices non commerciaux.

De plus, pour être sous le statut de loueur LMNP, le logement doit être loué en meublé, c’est-à-dire que le locataire doit pouvoir s’installer dedans en amenant seulement ses affaires personnelles.

Les avantages de la LMNP :

Être loueur en meublé non professionnel permet de profiter de nombreux avantages, tels que :

  • La simplicité des démarches
  • La flexibilité du statut LMNP
  • Les avantages fiscaux
  • Le report du déficit
  • La plus-value
  • etc...

Il y a deux façons de faire de la location meublée non professionnel :

  • La location en tant que résidence principale du locataire

- La location meublée doit être équipée de tout le mobilier nécessaire à l’habitation.

- Le bail doit être conclu pour une durée minimale d'un an renouvelable (cette durée est ramenée à 9 mois pour les étudiants, sans reconduction automatique).

  • La location meublée de tourisme

Qu’il s’agisse de votre résidence principale ou non, vous devez en principe déclarer le logement en tant que meublé de tourisme auprès de la mairie de la commune où il est situé. La règle est la même si vous louez des chambres chez vous, petit déjeuner compris, (chambre d’hôtes) pour une ou plusieurs nuits à des touristes.

Par ailleurs, si le logement est situé dans une commune de plus de 200 000 habitants ou de plus de 50 000 habitants en zone tendue , ou dans la petite couronne parisienne, vous devez déposer une demande d’autorisation préalable de changement d’usage auprès de la mairie pour pouvoir le louer sur de courtes durées de manière répétée à des touristes. 

La fiscalité

Que l’activité soit exercée à titre habituelle ou occasionnelle, les loyers sont soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). En tant que bailleur en meublé non professionnel, vous disposez de deux options : le régime forfaitaire ou le régime réel.

- Tant que les loyers ne dépassent pas 70 000 € par an, ils sont imposables selon un régime simplifié, appelé régime micro-BIC, qui consiste à calculer votre revenu imposable sous le statut LMNP en appliquant un abattement de 50 % au montant des loyers encaissés. S’y ajoutent 17,2 %  de prélèvements sociaux tant que vos recettes ne dépassent 23 000 € par an.

Dès que vous dépassez les 70 000 € ou sur simple demande, vous pouvez relever du régime réel. Dans ce cas, à la place de l’abattement de 50 %, vous avez la possibilité de déduire l’ensemble des charges (intérêts d’emprunt, taxes, travaux, frais de gestion locative, frais de syndic) des recettes et d’amortir le prix d’achat du bien.